Kilie

Mars 2013 Kilie ( 8-10 ans) est renversée par une voiture à Toulouse. Transportée chez le vétérinaire le plus proche, elle est redirigée vers une association qui la prend en charge et finance les opérations nécessaires.

Malheureusement, Kilie ne retrouve pas l’usage de toutes ses fonctions. Des nerfs sont lésés et elle est incontinente. Ses chances d’être adoptées se réduisent à zéro. Pourtant, elle se montre gentille, elle joue. Sa situation empire et son arrière train s’ulcère suite à son état.

C’est à ce moment là que la petite minette arrive au chat forgeron. Elle dégage une odeur terrible mais mange malgré la fièvre et l’infection. Il s’ensuit un mois de soins attentifs, d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires.

Le mois suivant, Kilie doit reprendre des forces. Nous passons à un régime de croquettes chatons et de vitamines. Puis c’est la première séance d’ostéopathie. Kilie est bien fatiguée.

Nous attendons encore un peu pour l’indispensable vaccin qui va lui permettre de rejoindre un des deux  groupes de chats. Celui de la chatterie bien sûr. Elle ne peut vivre en maison.

 

Kilie s’adapte bien aux autres chats Elle devrait mener une vie de groupe satisfaisante. C’est maintenant la deuxième séance d’ostéopathie. Celle là ne génère pas de fatigue particulière mais au bout de quelques jours, Kilie retrouve le chemin du bac litière pour uriner.

Tout espoir n’est pas perdu. Elle ne retrouvera sans doute pas des fonctions normales. Mais nous espérons, au bout de quelques séances, une amélioration qui lui permettra une vie plus confortable et un environnement plus propre pour les autres chats.

Nous observons ses efforts considérables pour pallier à son handicap. Kilie reproduit sur elle-même les geste de la mère envers son chaton nouveau-né pour provoquer la mixtion. De plus, elle urine souvent près de la fontaine à eau comme si le bruit de l’eau provoquait le réflexe qui lui manque pour uriner.

 

Revenir aux "Chats forgerons"