Naï naï

Octobre 2011- Nous avons le plaisir de prendre en charge une nouvelle, Naïnaï.

Cette chatte sauvageonne d'un âge respectable va prendre la retraite après avoir passé des années à survivre près des poubelles d'un restaurant Toulousain. Elle va enfin pouvoir dormir au chaud tout l'hiver. Il est impossible de la toucher, elle refuse tout contact avec l'humain, mais a été acceptée très rapidement par le groupe de minettes vivant dans la chatterie. Surprise de la sécurité de son nouvel habitat, au début elle ne sortait que la nuit, mais à présent elle profite de l'enclos et du soleil. Nous espérons qu'elle progressera afin de lui prodiguer les soins habituels et autres rappels de vaccin sans la mettre en cage.

 

28 octobre 2011: Nous avons du capturer, le mot n'est pas trop fort, mais en douceur, notre amie sauvageonne pour la remettre en cage deux ou trois jours pour traiter les parasites (puces et vers). Le tout au moyen de deux pipettes appliquées à trois jours d'intervalle. Ces pipettes ont été appliquées en coinçant NaïNaï dans un coin de sa cage avec un gros oreiller. Elle a ainsi appuyé son dos contre les barreaux et nous avons pu lui administrer le produit entre les poils à l'aide d'une seringue longue et sans aiguille. Nous l'avons aussi distrait en même temps avec un plumeau qu'elle a mordu avec énergie. Personne n'a souhaité passer la main dans la cage pour la caresser, même avec un gant. Beaucoup de travail encore avant de devenir ami avec cette minette !

 

5 décembre 2011: L'hiver arrive et NaïNaï refuse de rentrer dans la chatterie le soir venu. Bien sûr, il est possible de l'y obliger mais l'effrayer ainsi nous ferait perdre le peu de confiance qu'elle nous accorde. Nous avons décidé de respecter son choix et installé une plaque chauffante utilisée en  général pour les reptiles dans les vivariums. Cette plaque diffuse une chaleur permanente, mais faible et est placée sous le dôme en mousse qu'utilise la chatte pour dormir. Nous la branchons le soir pour la débrancher au matin. Quand la chaleur parait trop forte, car la plaque n'est pas réglable, il faut rajouter un petit plaid sur le dodo pour isoler le chat. Ce système permet de diffuser un peu de chaleur sans aucun danger. Il faut bien sûr mettre le dodo bien à l'abri des intempéries. Dans le cas de NaïNaï, il est installé sur la terrasse de la chatterie dans une maison en bois, mais il est bien dur le soir de la laisser dehors après avoir installé toute la troupe sur les couettes autour du radiateur. Toutefois, respecter les choix de Minet est la meilleure solution pour lui garder un mental équilibré. Depuis qu'elle dort à l'extérieur, notre sauvageonne a accepté, sans détaler, l'approche d'un main à quelques centimètres de sa tête. 

Fin décembre : Stop à l'utilisation de la plaque chauffante ! Depuis une semaine il fait très froid, la plaque reste branchée durant la journée. La température extérieure est proche de zéro et provoque la surchauffe de la plaque qui cuit la mousse du dodo et répand une odeur de brûlé. Nous avons retiré l'ensemble du refuge douillet de Naï pour le jeter, tout est inutilisable. Ces plaques pour reptiles sont donc inadaptées pour une utilisation en extérieur. Pour l'instant, notre minette sdf doit se contenter d'un dôme neuf doté d'un polaire, le devant de son abri a été fermé par un plexiglass pour la protéger du vent sans lui donner une impression d'enfermement. Pour tous les minets qui vivent dehors, nous souhaitons que l'hiver soit doux !

 

Revenir à la rubrique : Les Chats Forgerons