Les soins énergétiques

 Les soins énergétiques ont désormais leur place dans notre quotidien et visent à rendre la vie de nos animaux (et la nôtre) plus confortable. Ils offrent un bénéfice dont le plus grand risque est l'absence de résultat, mais en réalité ils ont une action sur le stress, les douleurs chroniques, les chocs émotionnels, ils accompagnent les maladies incurables et les fins de vie, ils fluidifient les relations entre les individus, animaux ou humains. Inutile d'attendre qu'une maladie se déclare pour dénouer les tensions du quotidien, tensions nombreuses pour un animal aussi sensible que le chat en particulier !

 

 

 C'est en soignant les chats au refuge du Chat forgeron (créé en 2009) que j'ai ressenti la nécessité d'élargir mes moyens de les aider. Le comportement félin et les médecines douces étant devenus mon quotidien, je me suis rapprochée du magnétisme et des connexions énergétiques pour compléter mon action. Ce sont les bienfaits obtenus qui m'ont poussé à mettre en place après beaucoup d'observations un déroulement des soins.

 

Mon approche des soins aux chats est globale :

- établir la situation comportementale du chat et autour du chat (questions et contact par mail), proposer des conseils pratiques,

- accompagner le cas par de l'homéopathie ou autre médecine douce, si nécessaire,

- effectuer sur l'animal trois soins énergétiques à distance qui vont apporter aide et bien-être.

Une fois ce protocole mis en place, bien souvent la situation se dénoue ou offre des pistes qui apportent des solutions.

(Les soins énergétiques à distance permettent d'intervenir rapidement, partout, auprès d'animaux craintifs ou intolérants, ils évitent le stress d'être touché par un inconnu).

Martine Diez. (Pour tout contact, rejoignez le bas de la page, merci)

 

Explications par l'exemple

 

T. jeune chat environ deux ans subit un coryza persistant malgré les traitements. Je préconise des granules homéopathiques et dès le début du traitement, j'applique le soin, une séance par jour, trois jours de suite. Dès la fin des séances, T. évacue du mucus par le nez, ce qu'il n'avait jamais fait, il est soulagé. Par contre comme pour tout cas chronique, l'amélioration n'est pas définitive. Dans le cas d'un retour  des crises, il ne faut pas hésiter à répéter les soins énergétiques à distance accompagnés d'homéopathie ou de soins allopathiques suivant la gravité du coryza;

 

 

Autre cas : Mon beau géranium m'a permis de progresser dans les ressentis avec les plantes. Les soins aux plantes sont différents car la douleur est absente mais pas l'émotion. Les perceptions sont plus lumineuses et moins complexes. Ce géranium avait été intoxiqué par erreur par un produit anti-limace et je ne voulais pas que ces brûlures soient fatales. Il a donc bénéficié de soins directs puis à distance. Nous avons créé un lien et souvent assise près de lui, je ressens comme un contentement.

 

 

Cette poule L., de 4 ou 5 mois présente les symptômes de la maladie de Marek, une paralysie des pattes. Elle s'alimente mais dépérit. Elle prend un traitement (10 jours) mais le pronostic de guérison est faible. J'entame un série de trois soins pour appuyer l'organisme. L. retrouve l'usage de ses pattes au bout de 4 ou 5 jours, elle n'a pas rechuté à ce jour. Ce résultat m'a remplit de joie.

 

Autre cas : Cas fréquent. M. chat de 19 ans, bon appétit, douleurs articulaires et une surdité. Le transit est très lent. Le ressenti est net au niveau des oreilles et des douleurs à la nuque. Arrivé au niveau des intestins, le but est de remettre l'énergie en mouvement. L'accompagnement d'un composé homéopathique ou d'un médicament est bénéfique. Mais souvent, l'énergie est sollicitée quand le traitement  n'agit plus suffisamment. Il vaut mieux associer les deux dès le départ.

 Dans le cas de M. le transit reprend dès le lendemain. 

 

Voici le cas de J., chatte âgée, épileptique, sous traitement homéopathique. Le soin vise à donner de l'appétit à J.. Les ressentis me confirment que cette minette est sourde. Mon but n'est pas de confirmer son état mais me confirme la connexion. Au final, ce sont surtout des tensions angoissées qui se libèrent. L'effet sur l'appétit de J. sera rapide, mais les effets sont parfois observables après plusieurs jours. Patience.

 

 

Autre cas : Il faut se résigner un jour à affronter le départ d'un animal chéri. C'est le cas de G., une chatte atteinte d'un cancer des voies digestives et traitée par chimiothérapie. Le soin vise à apaiser les brûlures provoquées par les injections. Le ressenti est net sur moi, brûlant, mais peu de tension, trop de fatigue. Après le soulagement de la douleur, le soin est basé sur une communication rassurante.

Plusieurs soins s'enchaînent pour accompagner G. jusqu'à la fin.

 

Ceci est une réflexion plus générale sur les lapins. Dès qu'ils souffrent d'une maladie, le lapin cesse souvent de se nourrir. Il est alors très difficile de relancer leur appétit. Il faut se tourner vers un nourrissage à l'aide d'une seringue. L'estomac se remplit, les réflexes digestifs reviennent et le lapin remange. Le résultat d'un soin énergétique est bien souvent une reprise ou une augmentation de l'appétit. On verra donc l'intérêt d'un traitement énergétique pour les lapins dès le début de la maladie.

 

 

Autre cas : La veille d'une intervention chirurgicale, un soin énergétique prépare l'animal. Il dénoue les tensions, il remet l'énergie en mouvement. Il rassure. De la même façon, après l'intervention, un soin sera utile pour réunifier le corps énergétique qui a subit lui aussi une intervention, effacer les peurs et encourager la guérison des plaies.

 

Laisser un animal en hospitalisation est un traumatisme pour tout ceux qui sont attachés à leur protégé et c'est aussi une épreuve pour les petits malades. Il est donc du plus grand intérêt de pourvoir leur faire parvenir un soin énergétique à distance, du réconfort, moins de douleur et encourager leur appétit souvent déficient en cage. Leur détresse n'est pas une fatalité, il faut l'accompagner.

 

Autre cas : N., chienne âgée de type berger, 13 ans, ne pouvait plus se relever certains matins. Traitée par des compléments alimentaires pour l'arthrose, elle souffrait de douleurs persistantes. Un soin énergétique direct lui apportait un soulagement rapide. Bien sûr, impossible de déplacer un praticien à chaque crise. Les soins énergétiques à distance ont permis de soulager ses douleurs, de se relever pour faire sa promenade matinale et ainsi de mieux vivre sa vieillesse.

 

 

 

Une question ou un renseignement, vous pouvez me joindre à l'adresse ci-dessous :

Tout don pour un soin énergétique est versé au profit des chats forgerons,

 à cet effet, un bouton Paypal est à votre disposition directement sur le site, en page DONS. Merci !

 

Contact : lechatforgeron@sfr.fr